CGHAV : Cercle généalogique de l'Auvergne

Publié le par Anikowa

  CGHAV

 

   http://www.cghav.org/

 

Depuis plus de 30 ans le CGHAV dédie son activité à l’Auvergne et au Velay. Il offre de nombreux services et outils d’aides à la recherche généalogique, par le partage d’informations, les échanges et l’entraide entre ses membres sur les trois départements du Cantal, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme.

 

Le CGHAV offre à ses adhérents :

 

- La revue : "A moi Auvergne !"

 

- Le forum : http://fr.groups.yahoo.com/group/havcg/ comme tout forum de ce type, il permet des échanges Question/Réponse très rapides.

 

- Le site : http://www.cghav.org/ avec un espace libre et un espace adhérents.

 

- La mise en place sur GeneaBank des tables de mariages : http://www.geneabank.org/ 

Lorsqu’un Cercle, comme le CGHAV, adhère au système, il peut distribuer à ses adhérents des « points » qui leur permettent d’avoir accès à des actes d’état civil de leur propre région, mais aussi à tous les actes déposés par d’autres cercles, adhérents au système.

Le système fonctionne par échange de points : 
Le Cercle reçoit un point par acte déposé (par ex. le CGHAV a déposé actuellement, plus de 170.000 actes et a reçu le nombre équivalent de points). 
Ces points sont distribués aux adhérents et leur permettent de « payer » les actes consultés (1 acte filiatif consulté = 1 point). 
Le cercle qui a déposé cet acte est crédité de ce point qui s’ajoute à son capital initial. Chaque Association a donc intérêt à déposer le plus possible d’actes et que ceux ci soient le plus possible consultés.

 

- Les tables de dépouillements : exemple pour le Puy-de-Dôme.

Depuis, pratiquement ses débuts, le CGHAV s’est donné pour tâche de dépouiller les registres paroissiaux et d’État Civil et d’en constituer des répertoires. Du fait de l’existence de Tables Décennales (TD) au cours du 19e siècle, la priorité a été de réaliser tout d’abord, le dépouillement des registres paroissiaux d’Ancien Régime (avant 1793) et plus particulièrement des actes de mariage.

A partir de ces dépouillements, ont été constituées des tables, disponibles aujourd’hui à la vente sur papier, et aussi des bases de données qui sont progressivement accessibles par Internet sur les bases nationales que sont GENEABANK, BIGENET et GENEANET.

 

- Les réunions d'échanges sur une base géographique et la participation à des manifestations extérieures.

 

De nombreux autres services sont accessibles aux chercheurs généalogistes

sur le site du CGHAV

 

Publié dans OUTILS GENEALOGIQUES

Commenter cet article